Presentation
Fiche technique
Dossiers pedagogique
Presse
Equipe
Photos

SOUS L'ARBRE DES PALABRES LES JEUNES ÉCOUTAIENT

les histoires que racontaient les ancêtres. C'est l'ambiance que le conteur camerounais Apollinaire Djouomou a voulu créer à la première de son spectacle: «Le Sifflet de Mamadou», hier, aux Écuries, place Gilson, à Boitsfort, Bruxelles. Mêlant humour et tendresse, son interprétation a su captiver les jeunes, de cinq à huit ans, malgré les pleurs prolongés de certains d'entre eux.

Ce spectacle, imaginé par le conteur africain et mis en scène par Gauvain Duffy, raconte l'histoire de la découverte de Mamadou. Autrefois, dans les villages, hommes et animaux vivaient en bonne intelligence, jusqu'à ce que Mamadou trouve un sifflet. Depuis, ils ont oublié leurs contraintes et rompu leur amitié avec les animaux en succombant à leur faim. À l'instar des griots, qui transmettaient les valeurs artistiques, Apollinaire Djouomou veut faire passer un message d'entraide, avec en écho le son du ngoni. Un collier de solidarité a été distribué aux enfants à la fin du conte, pour leur rappeler qu'il faut tendre la main vers son prochain

(La Libre Belgique20/10/2005)